Contactez-nous instagram twitter facebook courriel
La revengeance des duchesses

Femmes de Neufchâtel : J, la danseuse énergique tripant animaux

Femmes de Neufchâtel

Image par Joannie Morissette-Dupuis

Aujourd’hui, je triche. J habite Loretteville, mais vraiment à la limite de mon duché, alors je m’en permets. C’est mon droit royal, je clame les duchés environnants non représentés, telle une conquistador pacifique.


 

Pourquoi as-tu choisi de t’installer à Loretteville? L’emplacement, le côté familial; c’est près de tout sans être directement en ville.

Comment décrirais-tu ton quartier en deux ou trois phrases? Je dirais qu’il est chaleureux, qu’il y a des endroits proches pour marcher en nature et des fêtes de quartier pour rassembler les gens du patelin.

Te considères-tu comme féministe? Pourquoi? Non, je suis d’abord et avant tout un humain. Pour moi, que l’on soit un homme ou une femme, tous et toutes se doivent respect.

Te sens-tu représentée en tant que femme dans la ville de Québec en 2018? Oui et non.

Quel métier voulais-tu faire quand tu étais petite? Vétérinaire ou professeure d’éducation physique.

As-tu un ou des modèles? Qui sont-ils? Oui, ma mère, Rachel Brice et Aziza (des danseuses orientales).

Quel est ton aspect préféré de la ville de Québec? La proximité de la nature et des espaces verts. Celui que tu aimes le moins? Il n’y a pas assez de parcs pour chiens. (Le plus près de chez moi est à 15 minutes de voiture!)

Qui choisirais-tu pour écrire l’introduction de ta biographie? Ma mère.

Quel est ton talent caché? La psychologie.

Nomme trois choses pour lesquelles tu es très reconnaissante. Ma santé, ma famille, mon travail.

Merci à nos partenaires