Contactez-nous instagram twitter facebook courriel
La revengeance des duchesses

Gens de Limoilou : Jimmy Hamel, l’hurluberlu personnage

Joëlle : Raconte-moi une histoire.

Jimmy : Je suis nouvellement arrivé à Québec. Je suis travailleur social de formation. Pis là, j’ai décidé en juin dernier de me lancer en humour comme humoriste et conteur d’histoires avec un personnage que j’ai créé il y a déjà neuf ans, un fermier de vaches laitières du nom de Marcias Portelance.

Mon objectif, c’est vraiment d’axer mon contenu sur l’agroalimentaire. Mes clients sont autant des entreprises et des initiatives agroalimentaires que des agriculteurs.

Il y a différentes façons dont je les mets en lumière. Par exemple, par des capsules personnalisées que je fais passer sur mes réseaux sociaux. Ce sont des capsules très courtes, humoristiques, avec des liens faits avec leurs produits et l’humain derrière en utilisant le storytelling. On engage aussi mon personnage pour animer des événements maraîchers et mettre les entreprises présentes en lumière auprès des passants.

Mon travail est un exercice d’improvisation. C’est une structure en squelette avec quelques punch lines thématiques que je construis et avec laquelle je joue en incarnant Marcias. Tout se construit dans mon imaginaire avec tout ce que je vois. Je partage avec le client et le marchand. J’ai besoin de peu pour faire beaucoup. Tout est dans les détails.

Mon personnage est à ma couleur. Il parle beaucoup. Mon côté travailleur social se dépeint à travers Marcias qui se veut un peu hurluberlu, mais en même temps sensible à l’humain, à tout ce qui est agroalimentaire, proche de la nature et du soin des animaux.

J’essaie de saisir cette effervescence qui est là à Québec depuis une dizaine d’années. L’achat local, l’autosuffisance, les enjeux autour de l’agriculture et aussi les enjeux sociaux reliés. J’ai longtemps été militant. J’ai été membre de Greenpeace.

Un petit pas pour le fermier et un grand pas pour l’humanité!

Joëlle : Pourquoi Limoilou?

Jimmy : Ce qui m’a charmé dans Limoilou, c’est vraiment cette effervescence-là d’initiatives agroalimentaires qui poussent comme une tale de champignons. Pour moi, de pouvoir shtroumpher leurs idées en quelque chose d’humoristique et de charismatique, ce serait quelque chose de beau à faire valoir ici.

Puis, d’ailleurs, le marché public de Limoilou est quelque chose qui est très en vogue durant la période maraîchère. C’est l’un de mes objectifs d’essayer d’aller les charmer avec mon personnage à l’été 2019 prochain.

  • Jimmy Hamel, humoriste et conteur d’histoires sous le nom de Marcias Portelance

Suivre sur Facebook ici


Merci à nos partenaires