Contactez-nous instagram twitter facebook courriel
La revengeance des duchesses

Mission de la Revengeance, jour 7

Québec, Quartier de l’Aéroport, le 7 février de l’année en cours

Cher journal,

Pour bien connaître son duché, il faut passer par le clocher, car comme dit le proverbe : « Pour bien connaître son duché, on doit passer par son clocher ». Or l’Aéroport n’a pas de clocher. Il a bien quelques clochers, mais ce ne sont pas THE clocher.

Je me suis mise en quête de ce qui pourrait faire figure de clocher dans mon duché. Levant les yeux vers le ciel, l’étoile de Bethléem scintillait au bout de la tour du mont Bélair. Pas de chance, je n’ai pas trouvé de potins de perron au pied de la tour.

Crédit : Anouchka

Crédit : Anouchka

Par contre, j’y avais une belle vue de la tour de contrôle de l’aéroport. Reste à savoir si c’est la tour de contrôle de l’Aéroport avec un grand A.

Il y a bien des gens. Une shitload de gens. Mais aucun, ou presque, du duché.

La réponse ne se trouvera pas en hauteur.

J’ai marché, couru, crié, j’ai arrêté des passants, des commerçants.

Aucune trace de clocher.

Alors, je me suis mise à rêver.

Qu’est-ce qui pourrait bien rassembler les gens au même endroit? Qui leur donnerait un but commun, une mission?

Alors, j’ai marché, cogité, écouté. Après avoir sondé les gens, voici quelques exigences qu’ils souhaitent voir pour leur lieu de culte.

Un endroit où l’on y retrouve :

Idéologie, pour un projet vaste
Kaléidoscope représentant la différence et la variété
Effervescence
Accueil inconditionnel

On m’a même montré quelques terrains potentiels près de l’autoroute. Question de laisser les voies impénétrables circuler…

J’ai peut-être un projet.

À demain, si Dieu le veut.

A.

Merci à nos partenaires