Contactez-nous instagram twitter facebook courriel
La revengeance des duchesses

Présentation des duchesses de la Revengeance 2018

Mais diantre, qui sont vos duchesses 2018? Voici une courte présentation. Nous remercions Morgane Clément-Gagnon, duchesse de Lévis 2016, pour les photos, ainsi que Mickaël Bergeron, duchesse de Limoilou 2017, pour le montage.

Anouchka

Anouchka

Anouchka, duchesse de l’Aéroport d’origine douteuse. Elle s’est fait amputer le sourire à l’âge de 8 ans à la suite d’un accident de bodysurfing au show des New Kids on the Block. Elle gagne sa vie comme espionne à la solde de quelque chose, quelque part.

Karoline

Karoline

Karoline Stanton, première duchesse de Maizerets. Engagée et engageante, elle aime s’impliquer dans son milieu. Elle s’est expatriée pendant quelques années au royaume de Shakespeare, où elle n’a pas rencontré la Reine, mais a serré la main de James Bond. Elle est revenue au Québec, maman de trois petits Britannico-Québécois, et elle travaille maintenant dans le milieu communautaire. Elle est excellente au Scrabble, se débrouille bien en cuisine, mais est incapable de trouver deux bas pareils le matin.

Julie

Julie

Julie, duchesse de Saint Roch, trentenaire d’origine française qui a débarqué à Québec pour effectuer son doctorat en virologie et qui est tombée amoureuse de cette province faite de grands espaces, de qualité de vie travail-famille-bénévolat excellente et de bonnes bières de microbrasseries. Elle travaille actuellement au ministère de la Santé et des Services sociaux en sécurité civile et participe à l’organisation du G7 cette année. Elle est une passionnée des animaux (surtout des chats), de la danse (le jive), de voyages, de nature et de projets créatifs variés.

Joannie

Joannie

Joannie, duchesse de Neufchâtel, originaire de la lointaine et magnifique Baie-Comeau, travaille dans une entreprise de géospatiale en tant que responsable de l’information de gestion. Pleine de dualités et de contradictions, elle trippe sur les excellents restaurants de Saint-Joseph, le Ski-Doo sur les lacs gelés du Nord, la randonnée en montagne et les soupers de balcon. Passionnée d’écriture, elle fait carrière dans les nombres tout en dévouant ses temps libres à la créativité.

27164197_1683072318473593_5247768054981657659_o

Mariana

Mariana, duchesse de Charlesbourg, originaire de Colombie, a passé son adolescence et sa vie d’adulte jusqu’ici dans son comté. Bachelière en psychologie, elle s’implique dans sa passion d’écriture sur son blogue et en participant à des soirées de poésie. Elle pratique également la danse orientale au sein de la troupe Ishraq. Elle travaille dans l’écoute des autres, mais aimerait tout de même aller chercher le titre de travailleuse sociale éventuellement. Passionnée de musique, de mythologie et d’histoire, elle aimerait transmettre un peu de magie à tous ceux qui entrent en contact avec elle.

Sara

Sara

Sara La Récup, duchesse de Limoilou 2018. A.O.C. Jerez-Xérès-Sherry. Québécoise de souche depuis 2013. Passionnée de l’environnement depuis toujours. Granola assumée, pro-compost, anti-gaspillage. Djette occasionnelle. Elle rêve d’une bonne qualité de l’air dans son quartier. Elle rêve.

Émilie

Émilie III

Émilie IIIe du nom, duchesse du Vieux-Québec, Templière des Lettres, Chevalière de l’ordre des tableaux Excel, Dauphine du karaoké et Maîtresse des remparts (les murs!) est née sur une grande île dans les années 80. Titulaire d’une maîtrise en littérature et d’un diplôme de deuxième cycle en création de livres d’artistes, elle a également étudié et enseigné la philosophie. Elle travaille actuellement à la programmation de la Maison de la littérature. Depuis 2014, elle conçoit et présente des spectacles littéraires, et plusieurs de ses textes sont parus en diverses revues au Québec et à l’étranger. Son premier livre, intitulé Casse-gueules, paraîtra chez Poètes de brousse en mars 2018.

Marjolaine

Marjolaine

Marjolaine Turcotte, duchesse de l’île d’Orléans, est agricultrice, entrepreneure et pompière. Ses intérêts et ses passe-temps sont aussi variés que disparates. Éternelle optimiste malgré la morosité ambiante, elle s’entête à chercher le beau en tout et partout. Son principal cheval de bataille : l’achat local.

 

Merci à nos partenaires