Contactez-nous instagram twitter facebook courriel
La revengeance des duchesses

Protection de l’hiver

Vieux-Limoilou, je t’aime d’amour. Tu es un quartier formidable, avec tes appartements côte-à-côte cachés par des arbres, tes ruelles à découvrir en croyant prendre un raccourci, tes petites boutiques dans lesquelles on se sent si bien accueilli.

Par contre, Vieux-Limoilou, tu dois avouer que tes hommes sont tannants. Surtout l’été. Tes hommes sont tannants quand ils me dévisagent avec un sourire pervers parce que j’ai eu l’audace de mettre des shorts à 30 °C. Ils sont tannants quand j’attends à la lumière rouge à vélo et qu’ils me disent « fais attention, ce serait dommage de gâcher une belle *femme* comme toé ». Ils sont tannants quand je m’installe au parc et qu’ils s’assoient tout près juste pour pouvoir me jeter un coup d’œil continuel, pendant que j’essaie de lire un livre. Ils sont tannants quand je reviens en soirée et que bien saouls ils essaient carrément de savoir où j’habite.

Et puis maintenant, c’est l’hiver et j’ai la paix. Mes pantalons longs et mon manteau me protègent de vos regards vicieux. J’ai tout de même une étincelle de panique qui se fait ressentir quand je repense aux journées chaudes où je devrai vous réaffronter.

Vieux-Limoilou, tu as tellement de qualités, mais le sexisme fait encore partie de toi.

Merci à nos partenaires