Contactez-nous instagram twitter facebook courriel

Archives du mot-clé chat

Passion Vieux-Limoilou

J’ai habité dans quelques quartiers centraux de la ville de Québec, mais jamais je n’ai vécu d’amour aussi profond que je le vis avec le Vieux-Limoilou. Tannée du gris/brun constant dans le décor et de pouvoir regarder la télé en jetant un coup d’œil chez mon voisin d’en face, j’ai enfin trouvé l’environnement parfait. Dans le Vieux-Limoilou, il y a des arbres. Non, je ne suis pas une personne de campagne, il me faut la folie de la ville pour me rassurer. En revanche, les arbres sont l’élément idéal pour mon bien-être. En plus d’être jolis, ils vous font un peu d’ombre quand vous marchez dans les rues. Celui donnant sur la fenêtre de ma chambre fait le plus beau des contrastes avec la lueur de la lune, tandis que celui de mon voisin envoie des centaines d’hélicoptères dans mes plantes et permettrait d’y faire pousser une forêt entière, en pot.

Photo où on voit des immeubles et des arbres du Vieux-Limoilou

Photo : Fre

Les arbres ont été l’élément déclencheur pour m’y faire emménager, mais un coup installée, j’y ai découvert les ruelles. Autant un raccourci qu’un lieu de rencontre, y marcher me donne l’impression de faire partie de la communauté. Il faut quand même que j’avoue être très jaloux des ruelles vertes et aménagées pour ses résident∙e∙s. J’ai clairement une campagne à commencer avec mes voisins pour du changement.

Photo : Fre

Le comble du Vieux-Limoilou, parmi ces arbres et ruelles, ce sont les chats qui s’y trouvent partout. Dans ma ruelle, il y a les sept habitués, dont le plus beau chat que j’ai vu de toute ma vie (j’ai déjà été en retard au travail par faute de l’avoir contemplé trop longtemps, ça ne veut pas dire qu’il est beau ça?). Outre ces sept chats que je commence à bien connaître, chaque marche dans le quartier m’en fait rencontrer de nouveaux. Qu’ils se dandinent par terre pour se faire flatter la bédaine ou qu’ils se sauvent en courant dès qu’ils entendent mes pas, mon cœur se remplit d’un peu plus de bonheur à chaque fois.

Photo : Fre

Le Vieux-Limoilou m’a permis de me découvrir donc trois nouvelles passions : les arbres, les ruelles et les chats. Et savez-vous ce que la plus belle ruelle du Vieux-Limoilou cache? Ces trois éléments : la ruelle en soi, des arbres et de la verdure qui vous font croire être dans le parc national de la Jacques-Cartier et des chats couchés sur de vieux divans n’ayant pas été bougés depuis certainement dix ans. Je vous le dis, c’est mon havre de paix.

Merci à nos partenaires