Contactez-nous instagram twitter facebook courriel

Archives du mot-clé mobilité non durable

En as-tu vraiment besoin? (2e partie)

… d’un an d’essence à gagner?

Quel cadeau empoisonné! La granola en moi vous parle. Je reprends ici les mots de la duchesse de Limoilou 2017 :

« … je me suis inquiété pour mes concitoyens et concitoyennes. Comment une personne peut-elle garder sa santé mentale tout en affrontant, tous les jours, deux fois par jour, même, ce damné trafic?

C’est complètement inhumain. C’est de la torture. Coincé dans une boîte de métal, bien souvent seul, donc sans chaleur humaine, sans réconfort, sans discussion, à se battre pour chaque maudit centimètre… »

Pas assez écœurée du temps que tu passes dans ta voiture? Tiens, davantage! Et je ne dis pas que ce sont des méchantes, les personnes qui roulent en char. Il est souvent question des horaires ou des parcours pas possibles en transport en commun (ou simplement des zones mal ou pas desservies) qui poussent les personnes à choisir l’auto. C’est une drôle de situation : acheter un char pour aller travailler… pour se payer un char (et toutes les dépenses associées).

Qu’est-ce que j’aurais aimé à la place, comme cadeau? Quelque chose pour ma personne, pas pour ma bagnole! Quelque chose qui sort de l’« auto(bus)/boulot/dodo ». Pas besoin de feux d’artifice non plus. De la culture, mettons :

– Un abonnement croisé pour les théâtres de Québec. Combien de personnes, pour différentes raisons, vont moins d’une fois par an au théâtre? (Question reprise de la pièce « Le No Show » – quelle pièce!)

– Un abonnement au Clap. En passant, à partir du 9 mars, « Bras de fer », le documentaire des frères Seaborn sur la poussière rouge à Limoilou, sera à l’affiche. À ne pas manquer!
Bon, au moins, il était possible de gagner des billets et abonnements pour le MNBAQ. Je salue, partiellement, l’initiative du Carnaval.

 … d’un troisième lien?

Tsé, les messieurs qui parlent de ça comme l’avenir… ce sont clairement des gens jaloux de notre beau Limoilou! Parce que nous, un troisième lien, on l’a déjà, depuis longtemps! Checke ben ça :

  Crédit : Stéphane Groleau, Vegane Québec

Détrompez-vous, chiffres à l’appui : « vivre en périphérie [n’est pas] nécessairement une meilleure affaire, financièrement, que vivre en ville ». Et si l’on reprend les mots de Lewis Mumford, « ajouter des voies de circulation pour faire face à la congestion du trafic, c’est comme desserrer sa ceinture pour soigner l’obésité ».

Et je pourrais continuer avec :

… d’une tour à condos à Limoilou?

… d’un incinérateur en 2018?

Mais la Revengeance achève, malheureusement. Je vous salue royalement, et j’espère qu’on se reparlera de vive voix!

Merci à nos partenaires