Contactez-nous instagram twitter facebook courriel

Archives du mot-clé Revengeance 2018

La vengeance d’une duchesse sur la Revengeance des duchesses

(mais qui n’eut jamais lieu…)

Marjolaine Turcotte, duchesse de l’île d’Orléans 2018

Il y a plusieurs femmes extraordinaires qui habitent l’île d’Orléans. Mais il y en a une, pour qui j’ai beaucoup de respect et d’affection, dont j’aurais aimé vous parler. Une femme généreuse, impliquée dans son milieu. Une femme que j’admire à bien des égards. Une femme qui fut duchesse il y a quelques dizaines d’années pour le Carnaval, dont j’aurais aimé vous rapporter directement les paroles, l’expérience. Elle n’a pas voulu, craignant les critiques, les jugements, les commentaires désobligeants qui déferlent si facilement en ligne.

Je respecterai son choix, mais je vous partagerai ici MA perception du rôle des duchesses à la suite de la discussion que j’ai eue avec elle, et de l’influence que ce rôle pouvait avoir sur leur vie, au vu de son expérience personnelle.

Ce que j’ai appris, c’est qu’à une époque où les métiers/carrières qui s’offraient aux femmes se limitaient à peu près à enseignante, infirmière, secrétaire ou mère au foyer, être duchesse ouvrait des portes vers de nouvelles possibilités. Cette expérience renforçait leur confiance en elle, en leurs capacités.

Ce que j’ai appris, c’est que le rôle de duchesse, lorsqu’il était assumé par des femmes qui avaient grandi dans leur duché et étaient fières de leur quartier, était rassembleur. Au-delà de l’image, la duchesse devait toucher les gens, elle devait mobiliser les habitants de son duché. Elle apportait la fête aux gens parce que chacune (et chacun) se reconnaissait en elle.

Ce que j’en retiens, c’est que si, au fil du temps, le concept de « duchesse du Carnaval » avait su rester près des quartiers et des gens, et les représenter dans toute leur diversité, il aurait probablement mieux traversé le temps. Mais bon. Pour la diversité, il y a la Revengeance. #lavilleestànous

Merci, duchesse du Carnaval, d’avoir partagé ton expérience avec moi. Tu m’as appris et permis de nuancer mon opinion.

Et vive la reine de la Revengeance 2018!

Ce vendredi 16 février, à La Korrigane, avait lieu le couronnement de la Revengeance des duchesses 2018. Soirée riche en émotions, le couronnement est l’occasion pour les duchesses de faire le bilan de leur parcours.

Moment émouvant : chacune a rendu hommage à l’une de ses consœurs, tantôt en chanson, tantôt en poésie, tantôt en… rapport de mission!

Le traditionnel tirage a fait place, cette fois, à un bingo, auquel le public était invité à participer. Le jeu a permis d’amasser une somme de 110 $, la moitié remise au gagnant du bingo et l’autre, à Deuil-Jeunesse, l’organisme choisi par la reine…

ANOUCHKA!

Les duchesses 2018 et leur reine Anouchka. Crédit : Mickaël Bergeron

Les duchesses 2018 et leur reine, Anouchka. Crédit : Mickaël Bergeron

La duchesse de l’Aéroport, dont le sens du punch et l’humour sarcastique ont conquis des hordes de lecteurs, a ainsi été couronnée reine de la Revengeance 2018 après avoir vu son nom pigé sept fois.

Chatouillant le destin, le joaillier Aaron Bass s’était justement inspiré des cathédrales russes pour le design de la couronne.

Bon règne, chère Anouchka!


Pour faire un don à Deuil-Jeunesse, c’est par ici.

Merci à nos partenaires