Contactez-nous instagram twitter facebook courriel

Archives du mot-clé Traversier

La légende

Je rentrais de Québec, un beau matin de janvier, il faisait un de ces froids qui vous gèle jusqu’à la moelle. Comment vais-je commencer cette aventure lévisienne? Ben beau, devenir duchesse, astheure qu’elles t’ont acceptée parmi elles, qu’as-tu à dire? Il faudrait bien parler du troisième lien, on s’attend à ce que tu en parles, c’est dans l’air du temps, le troisième lien… C’est la nouvelle drogue à la mode!

Photo : Andréanne Virgule duchesse

Y’a même Radio-Canada qui faisait appel récemment à un spécialiste de toponymie pour créer une nouvelle avec le nom du futur pont ou tunnel. L’intention du professeur était louable : celui-ci voudrait qu’on donne à ce pont à naître un nom féminin, histoire de se rappeler que les femmes aussi ont marqué l’histoire.

Photo : Andréanne Virgule duchesse

 

L’exercice est bizarre, on sait même pas encore si on en veut un. Les experts disent que c’est une mauvaise idée mais, s’il venait à exister, comment le nommerait-on? Ça tient de la légende Saint-Lévis-de-Caxton*! Un pont Bonhomme-Sept-Heures, un tunnel Marie-Josephte-Corriveau. Tout le monde en parle, personne l’a encore vu! Le sujet fait peur, divise, polarise. Noël dernier en a été le théâtre pour plusieurs. Des familles scindées en deux : d’un côté, ceux qui en parlent comme du Messie qui nous sauvera du trafic à tout jamais, et de l’autre, ceux qui démonisent cette route de l’enfer qui pillera des terres, vendra des millions de chars et fera fondre le dernier glacier.

Bref, noir et blanc comme un bon vieux film muet, on se parle, mais on s’entend pas.

Puis, un craquement de glace me ramène les deux pieds dans le réel. Que je l’aime donc cette croisière hebdomadaire me ramenant au sud! Ça manque un peu de palmiers pour du sud, mais ça sent bon chez nous. Je sauve une fortune en croisière en Alaska, je fais la mienne à coup de 12 minutes, une à deux fois par semaine, à 5 $ la shot! **

Photo : Andréanne Virgule duchesse

Photo : Andréanne Virgule duchesse

Le fond de l’air ravigote. Mon troisième lien n’est pas une légende, il porte les noms NM Lomer-Gouin et NM Alphonse-Desjardins. Il transporte tout le monde : piétons, cyclistes et bibittes à moteur. Pourquoi on bonifie pas cette option-là? À Tadou, il est gratuit, le traversier… Y en ont aux 15 minutes, voire plus! Jour et nuit. Et mieux desservir les usagers du transport en commun toutes rives confondues… si on veut un jour s’affranchir du sacré-fichu-gaz.

À savoir sur la traverse Québec-Lévis :

  • Le dernier traversier est à 2 h du mat!
  • ** Hors de l’heure de pointe, le prix du passage automobile est réduit.
  • La passe de bus de Québec ou de Lévis permettent toutes deux de passer.
  • Quelques fois dans l’année, c’est gratuit pour les enfants! (Les bonnes habitudes, ça se prend de bonne heure!)
  • Il y a de la place en masse : capacité de 442 ou de 590 passagers et de 54 véhicules.
  • La distance parcourue est d’un kilomètre. Un seul. D’un bord comme de l’autre!
  • La durée de la traverse est suffisante pour : lire un chapitre, jouer une game de Candy Crush ou te maquiller, laver les vitres de ton char et ramasser ce qui traîne, lire les citations sur les bancs ou admirer les dessins d’enfants gagnants, te chicaner avec une machine distributrice ou rencontrer un étranger qui comptait prendre le traversier aller-retour et le convaincre de descendre au quai Paquet.

* J’emprunte l’expression à Fred Pellerin, je l’ai adoptée.

Merci à nos partenaires