Contactez-nous instagram twitter facebook courriel

Archives du mot-clé vivre la ville

30 min de plus

– Tu viendras me voir, et là, tu vas comprendre. Pour les quelques mois qui me restent à Québec, je veux vivre la ville, m’avait répondu Chloé.

Je ne comprenais pas grand-chose. Au lieu de rester sur le campus et pouvoir dormir une demi-heure de plus, mon amie préférait déménager hors campus et se taper une demi-heure de bus chaque jour. Limoi… quoi? ¿Cómo?

Bon, d’accord, invitation acceptée. Et… oui! Un appart et un quartier tellement plus accueillants que les chambres de 9 m² sur le campus. Et oui! De la bonne pizza, faite au four napolitain de la boulangerie du coin. Et oui! Des gens dans les rues et des rues qui invitent à se distraire. Mmm, je commence à mieux comprendre la p’tite Française. Elle n’avait pas tort.

Mais ces 30 minutes de plus au lit…

– Si tu déménages en ville, tu vas voir, quel changement pour le mieux! C’est plus ton style, tu vas plus profiter, m’avait dit Catherine. Elle qui, comme moi, avait passé du beau temps à Grenade. Grenade, Québec, comme le jour et la nuit. Au moins c’était l’impression que j’avais depuis mon sous-sol, rue de la Loire.

Mais ces 30 minutes de plus au lit…

Ce n’est pas de la pensée magique, ça? Qu’est-ce que ça va changer si je déménage? Ah, bon? Une chambre sur Saint-Olivier vient de se libérer? Allons-y voir, juste pour voir. De toute façon, je ne sais pas pour combien de temps je vais rester « icitte ». Ça dépendait de Stephen H. et de son ministère de l’Immigration. C’était au printemps 2014.

Tranquillement je me rapprochais à l’ancienne Hedleyville. Plus je le fréquentais, plus ces 30 minutes au lit me paraissaient moins importantes. Après un bout dans Saint-Jean-Baptiste (salut le 351!), l’opportunité d’habiter à Limoilou s’est présentée. J’ai dit oui! Je me suis laissée charmer par cette ville dans la ville, pour ce quartier à échelle humaine. Ce même coin où, oui, des fois, ça ne sent pas super bon. D’autres fois il se réveille du mauvais pied, et ça ne lui tente pas d’être « smatte ». C’est un peu comme nous, n’est-ce pas?

Limoilou

Crédit : Sara Venegas

Merci à nos partenaires